Quatre ans après le rachat de British Gas par Shell, l'industrie pétrolière retrouve le chemin des fusions et acquisitions. Un processus attendu dans la mesure où le pétrole et le gaz de schiste américains obtenus par fracking (fracturation hydraulique) n'ont jamais été aussi abondants. Aujourd'hui, les Etats-Unis pompent plus de brut que la ...

Quatre ans après le rachat de British Gas par Shell, l'industrie pétrolière retrouve le chemin des fusions et acquisitions. Un processus attendu dans la mesure où le pétrole et le gaz de schiste américains obtenus par fracking (fracturation hydraulique) n'ont jamais été aussi abondants. Aujourd'hui, les Etats-Unis pompent plus de brut que la Russie ou l'Arabie saoudite. Les petites ou moyennes compagnies deviennent donc des cibles très intéressantes. Comme Anadarko, très présente dans le Bassin permien (Texas) et le Nouveau Mexique mais aussi à l'étranger, notamment au Mozambique, en Algérie et au Ghana. Si les actionnaires et les régulateurs marquent leur accord, Anadarko va disparaître dans Chevron. Membre du top 5 mondial avec Total, Shell, BP et Exxon, le pétrolier américain va débourser 33 milliards de dollars dans une opération en numéraire pour 25% et actions pour 75%. Chevron propose un prix de 65 dollars par action (16,5 en cash, le reste en actions Chevron), soit une prime de près de 40% par rapport à sa valeur la veille de l'annonce de la transaction. Elle va aussi reprendre la dette de 15 milliards d'Anadarko. L'opération devrait permettre de dégager près de 2 milliards d'économies grâce aux différentes synergies. Les deux compagnies, ensemble, pourront produire 3,6 millions de barils par jour, soit un rien moins (5%) qu'Exxon mais au même niveau que BP et Shell. Elles disposeront, en outre, pour près de 100 milliards d'actifs potentiels en termes de pétrole de schiste sur le sol américain. Le rachat renforce aussi la position de Chevron dans le golfe du Mexique où elle deviendra l'égale de Shell, le leader dans la région. Chevron espère conclure le rachat avant la fin de l'année.