Créé en 2005, l'Observatoire du football au CIES - le Centre international d'étude du sport basé à Neuchâtel - est un groupe de recherche indépendant spécialisé dans l'analyse statistique du football. Grâce à leurs collectes de données et leurs modèles économétriques, les chercheurs du CIES affirment pouvoir estimer scientifiquement la valeur de transfert...

Créé en 2005, l'Observatoire du football au CIES - le Centre international d'étude du sport basé à Neuchâtel - est un groupe de recherche indépendant spécialisé dans l'analyse statistique du football. Grâce à leurs collectes de données et leurs modèles économétriques, les chercheurs du CIES affirment pouvoir estimer scientifiquement la valeur de transferts des joueurs professionnels. Peu avant le passage de Neymar au PSG, le joueur brésilien était ainsi à la première place du classement - établi au 12 juin 2017 - avec une valeur de 210,7 millions d'euros, très proche donc des 222 millions finalement déboursés. On y trouve ensuite Dele Alli (155 millions), Harry Kane (153 millions), Lionel Messi (152 millions) et Antoine Griezmann (150 millions) pour compléter le Top 5. Premier Belge au classement CIES, Eden Hazard y occupe la neuvième place avec une valeur de 117 millions, suivi de près par Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku à la douzième et treizième places avec une valeur respective de 110 et 105 millions d'euros, soit 20 de plus que les 85 millions récemment payés par Manchester United pour ce dernier. Si plusieurs agents de joueurs affirment qu'un tel classement n'a " aucun intérêt " et ne sert donc pas à définir la véritable valeur d'un joueur, le responsable de l'Observatoire du Football au CIES affirme en revanche être régulièrement mandaté en tant qu'expert dans le cadre de litiges qui surviennent précisément dans le milieu du football. " On ne plaît pas à tout le monde et certains agents de joueurs préféreraient d'ailleurs qu'on n'existe pas, confie Raffaele Poli. Car ils préfèrent l'opacité et notre classement leur enlève du pouvoir. Mais je ne vais pas me poser en victime. Le plus important, c'est que l'on est en train de devenir une référence. "