Huawei Mate 20 Pro : le meilleur smartphone jamais conçu

Personne ne l'a vu venir. Et pourtant, depuis 2015, le constructeur chinois détrône régulièrement Samsung et Apple en termes de performances, d'ingéniosité et d'autonomie. Avec le lancement de ce Mate 20 Pro, Huawei enfonce un peu plus le clou. Cette fois, le tigre de Shenzhen a choisi d'opter pour un écran Oled (au format 19,5 : 9 de 6,4'') et une face arrière incurvée comme le Galaxy S9. La finition est évidemment impeccable pour ce smartphone premium. Sur la face avant, aucun bouton. Et à l'arrière ? Pas de capteur d'empreinte. Devenu invisible, il est planqué sous l'écran. Fort de son partenariat avec Leica, Huawei poursuit son offensive dans le monde de la photo. Avec trois objectifs arrière dont un ultra grand angle de 20 mégapixels, équivalent à un 16 mm en photo. Huawei a également réussi à appliquer à la vidéo l'effet bokeh, ce floutage de l'arrière-plan destiné à renforcer le sujet principal. Les cinéastes vont s'éclater. En termes d'autonomie, le Mate 20 Pro détrône toute concurrence avec une batterie XXL qui permet jusqu'à deux jours d'utilisation, la charge rapide redonnant 70 % d'autonomie en seulement 30 minutes. Sommet de cette débauche : avec la recharge sans fil, le Mate 20 Pro peut jouer le rôle de batterie de secours... pour un autre smartphone, simpl...

Personne ne l'a vu venir. Et pourtant, depuis 2015, le constructeur chinois détrône régulièrement Samsung et Apple en termes de performances, d'ingéniosité et d'autonomie. Avec le lancement de ce Mate 20 Pro, Huawei enfonce un peu plus le clou. Cette fois, le tigre de Shenzhen a choisi d'opter pour un écran Oled (au format 19,5 : 9 de 6,4'') et une face arrière incurvée comme le Galaxy S9. La finition est évidemment impeccable pour ce smartphone premium. Sur la face avant, aucun bouton. Et à l'arrière ? Pas de capteur d'empreinte. Devenu invisible, il est planqué sous l'écran. Fort de son partenariat avec Leica, Huawei poursuit son offensive dans le monde de la photo. Avec trois objectifs arrière dont un ultra grand angle de 20 mégapixels, équivalent à un 16 mm en photo. Huawei a également réussi à appliquer à la vidéo l'effet bokeh, ce floutage de l'arrière-plan destiné à renforcer le sujet principal. Les cinéastes vont s'éclater. En termes d'autonomie, le Mate 20 Pro détrône toute concurrence avec une batterie XXL qui permet jusqu'à deux jours d'utilisation, la charge rapide redonnant 70 % d'autonomie en seulement 30 minutes. Sommet de cette débauche : avec la recharge sans fil, le Mate 20 Pro peut jouer le rôle de batterie de secours... pour un autre smartphone, simplement en les approchant l'un de l'autre. Bourré d'innovations, dopé à l'intelligence artificielle, l'appareil est un ultra haut de gamme extrêmement abouti. Huawei Mate 20 Pro, 999 euros, www.huawei.coma Cinq ans après sa création, OnePlus propose une nouvelle fois, avec son modèle 6T, un smartphone qui tutoie les grands. Au menu : un large écran Oled de 6,4'' caractérisé par une petite encoche arrondie, un capteur d'empreintes digitales placé sous l'écran et des performances très haut de gamme. En photographie, même si Huawei et Samsung gardent une longueur d'avance, les résultats sont d'excellente qualité, avec de nombreuses possibilités : vidéo en 4K, capture de mouvement ou de sourire, effets de nuit et bokeh (le flou à l'arrière du sujet) bien gérés avec des portraits qui s'acquittent de détourages assez précis. Enfin, sa batterie lui permet de tenir presque deux jours, sans recharge, en utilisation polyvalente. Petit plus : l'interface - très proche de l'Android originel - permet d'intégrer des raccourcis gestuels pour accéder instantanément à des fonctions importantes. Il suffit, par exemple, de tracer un simple " V " sur l'écran éteint pour allumer la lampe torche, un " O " pour déclencher l'appareil photo ou encore un " II " pour lancer la musique. Sans bouleversement esthétique, le 6T s'avère un excellent smartphone à prix d'ami. Seul bémol : le haut-parleur qui, placé dans la base du smartphone, ne délivre qu'un son mono. OnePlus 6T, 559 euros en version de base, www.oneplus.com/be La firme de Cupertino a cédé en 2018 sa deuxième place de fabricant de smartphones au monde au chinois Huawei. Apple estime avoir trouvé la parade en mettant sur le marché des modèles d'iPhone de plus en plus chers (le XR, démarrant à 855 euros, le XS à 1.155 euros et le XS Max, à partir de 1.657 euros). Pour les aficionados, l'iPhone XS ressemble beaucoup à l'iPhone X d'Apple sorti l'an dernier. La principale différence se situe dans l'appareil photo. Les images sont de meilleure qualité, que ce soit en vidéo (enregistrement en 4K stéréo) ou en photo avec le double objectif à l'avant. Et les clichés sont nettement plus réussis en basse lumière, longtemps le point faible d'Apple. Le constructeur affirme que la batterie a été améliorée par rapport à l'iPhone X et qu'elle a une durée de vie 40% plus importante. Mais après 15 jours de test, force est de constater qu'elle ne tient pas plus d'une journée. En conclusion, Apple continue d'innover avec l'iPhone. Mais davantage au niveau du marketing. iPhone XS, de 1.155 à 1.557 euros, www.apple.com HTC, fabriquant taïwanais de smartphones, avait perdu du terrain face à ses concurrents asiatiques. Son nouveau vaisseau amiral, l'U12+, marque un retour dans le peloton de tête. Les performances, dans tous les domaines, sont très satisfaisantes. Equipé du dernier système sur puce Snapdragon 845, de six Go de Ram, de 64 Go de stockage interne extensible et d'un double module caméra, l'appareil dispose de nombreuses fonctionnalités comme la reconnaissance faciale ou encore la capture d'empreintes. Si son design et son autonomie n'évoluent pas vraiment, ce modèle se distingue surtout par sa clarté sonore. Moins de bruit, plus de musique... grâce à des écouteurs actifs qui s'adaptent à votre ouïe. Petit plus : les fonctions " Edge Sense 2 " qui permettent de lancer une fonction comme l'appareil photo en serrant simplement le téléphone avec sa main. Lancé à 800 euros, ce smartphone se trouve aujourd'hui à moins de 600 euros et ça commence à sentir la bonne affaire. HTC U12+, moins de 600 euros, www.htc.com/fr Il y a une volonté de conquête chez Sony. Pour la première fois, la marque intègre dans un smartphone tout le savoir-faire des ingénieurs télévision du groupe. Le Xperia XZ3 est équipé d'un écran Bravia Oled de 6'' (15,24 cm)... qui vibre en fonction de l'action. Très sympa pour les soirées Netflix ou pour privilégier l'expérience de jeu. Doté de puissants haut-parleurs stéréos et d'un tout nouveau système de vibrations dynamiques, ce nouveau modèle est le seul capable de filmer en résolution 4K en HDR, avec de grandes plages dynamiques. Ses bords incurvés autorisent une nouvelle fonction, " Side Sens ". En appuyant deux fois sur le bord de l'écran, le menu des applications et usages favoris s'affiche. Autre nouveauté : tenir l'appareil en mode paysage devant soi lance l'appareil photo. Sony Xperia XZ3, 799 euros, www.sonymobile.com Bloc-notes, ordinateur : la gamme Note, dont les premières générations semblaient immenses, correspond aux standards d'aujourd'hui : des appareils longs et étroits pour une meilleure prise en main. Parmi tous les smartphones testés, le Samsung Note 9 est le champion des experts. Ses fonctions avancées sont quatre fois plus riches que celles de l'iPhone. Certaines sont vraiment utiles, comme la possibilité d'empiler sur son écran deux logiciels. Raffinement suprême, le Samsung est équipé d'un stylet qui permet de noter des schémas et de dessiner. On peut l'utiliser pour traduire des mots à la volée, entre autres fonctions avancées. Un must pour les professionnels nomades. Samsung Note 9, 949 euros, www.samsung.com