Alors qu'une nouvelle campagne de vaccination doit débuter après les vacances et que Frank Vandenbroucke n'exclut pas une nouvelle vague de contaminations cet automne, l'Etat ne sait toujours pas qui va gérer le ...

Alors qu'une nouvelle campagne de vaccination doit débuter après les vacances et que Frank Vandenbroucke n'exclut pas une nouvelle vague de contaminations cet automne, l'Etat ne sait toujours pas qui va gérer le stockage et la distribution des vaccins. En effet, selon le cabinet VDB, le SPF Santé publique a lancé, pour des raisons budgétaires, un nouvel appel d'offres pour la logistique liée au covid. Medista, une entreprise belge, s'en occupait jusqu'ici et avait même un contrat jusqu'en 2025. Mais le fédéral a cassé le contrat et lancé le susdit appel d'offres au bout duquel Movianto, qui appartient au groupe Walden et est active dans une dizaine de pays européens, a été choisie en association avec Raes. Mais Medista, s'estimant lésée et protestant contre "les pratiques peu reluisantes" du SPF Santé publique, a déposé un recours en suspension devant le Conseil d'Etat. La décision est attendue au plus tard à la mi-août. D'ici là, les préparatifs de la prochaine campagne sont mis au ralenti sans savoir avec quel partenaire elle va s'organiser...