Au bout de la très chic rue Dansaert, un peu avant d'arriver au canal, Mok attire une jolie clientèle internationale avec sa déco soignée. Derrière son beau bar s'affairent de vrais baristas, pesant la mouture au gramme près, avant de passer délicatement le café dans une cafetière à...

Au bout de la très chic rue Dansaert, un peu avant d'arriver au canal, Mok attire une jolie clientèle internationale avec sa déco soignée. Derrière son beau bar s'affairent de vrais baristas, pesant la mouture au gramme près, avant de passer délicatement le café dans une cafetière à filtre type Chemex, élément indissociable de la culture du slow coffee. Cette tendance est évidemment à l'honneur dans cette seconde adresse de Mok, torréfacteur artisanal qui s'est lancé à Louvain en 2012. On trouve ici des cafés sélectionnés avec soin partout dans le monde, à déguster sur place ou à ramener dans son cabas. Comme l'excellent wolichu wachu, originaire de la région de Guji, en Ethiopie, qui fait merveille en version café-filtre, avec ses notes très parfumées et corsées. Si l'on décide de s'asseoir, on pourra se laisser tenter par la petite carte type brunch - mais d'application toute la journée - où l'on découvre des propositions plutôt " santé " , à l'image de ce risotto de sarrasin vegan à la courge butternut (11 euros). Dommage que le sarrasin soit trop cuit car l'assaisonnement est réussi, avec de la sauge, du balsamique mais surtout une intéressante feta de lait d'amande. Les gourmands se réjouiront, eux, de trouver aussi ici des ingrédients choisis, comme le pain de chez Hopla Geiss et les fromages de chez Julien Hazard.