Récent vainqueur de la NJ Cup en Corée du Sud, Brooks Koepka a pris place, lundi dernier, sur le trône de numéro un mondial. Il parachève ainsi une saison exceptionnelle où il a notamment remporté deux levées du Grand Chelem, l'US Open et le PGA Championship. Depuis la création du ranking mondial en 1986, il est le huitième joueur américain à se hisser au sommet de la hiérarchie après Fred Couples, Tom Lehman, Tiger Woods, David Duval, Jordan Spieth, Dustin Johnson et Justin Thomas.
...

Récent vainqueur de la NJ Cup en Corée du Sud, Brooks Koepka a pris place, lundi dernier, sur le trône de numéro un mondial. Il parachève ainsi une saison exceptionnelle où il a notamment remporté deux levées du Grand Chelem, l'US Open et le PGA Championship. Depuis la création du ranking mondial en 1986, il est le huitième joueur américain à se hisser au sommet de la hiérarchie après Fred Couples, Tom Lehman, Tiger Woods, David Duval, Jordan Spieth, Dustin Johnson et Justin Thomas. Agé de 28 ans, le nouveau number one a signé un parcours très atypique. Après avoir fait ses classes sur le circuit amateur et universitaire américain, le Floridien a en effet pris ses quartiers en... Europe et usé ses spikes sur le modeste Challenge Tour, la D2 de l'European Tour. C'est en Catalogne qu'il s'adjugea, d'ailleurs, son premier trophée professionnel, en 2012. La fusée était lancée. " Je crois avoir fait le bon choix en débutant ma carrière loin de mon pays. Tout était nouveau : l'environnement, la nourriture, les habitudes de vie. J'étais seul. Et cela m'a permis de me concentrer pleinement sur le golf et d'apprendre à me battre. " De retour aux Etats-Unis depuis 2015, Brooks Koepka renverse tout sur son passage. Son sacre à l'US Open en 2017 le fait définitivement sortir de l'ombre. Début 2018, une blessure au poignet freine sa marche en avant et l'oblige, notamment, à déclarer forfait au Masters. Mais, forçat de l'entraînement, il revient encore plus fort, signant cet improbable doublé (US Open-PGA Championship) pour entrer dans l'histoire. " C'est probablement le joueur le plus complet du moment ", déclare le grand Jack Nicklaus, pourtant avare de compliments de ce genre. De fait, le jeu de Koepka, ultramoderne, n'a aucune faille avec, en toile de fond, un drive puissant (280 mètres de moyenne en 2018) qui lui permet de défier les plus grands frappeurs mais aussi - et surtout - un putting d'une précision et d'une régularité exceptionnelles. Il n'a ni le génie de Tiger Woods ou Phil Mickelson, ni le charisme de Justin Thomas ou Jordan Spieth. Mais il a tous les coups dans son sac et s'appuie sur une incroyable force mentale et un vrai sens tactique. La maîtrise avec laquelle il résista à la charge d'un Tiger Woods en état de grâce lors du dernier PGA Championship de Bellerive en dit long sur le sujet. Issu d'une famille très sportive - son grand oncle Dick Groat fut une légende du baseball, son père fit aussi carrière dans cette discipline et son petit frère Chase suit ses traces sur le Challenge Tour européen -, Brooks Koepka a été nourri au biberon du surpassement de soi. Il n'entend donc pas s'arrêter en si bon chemin. Déjà élevé au rang de " Joueur de l'année 2018 " par le PGA Tour, il veut écrire l'histoire sur la durée.