En 2042, la Terre vit une crise sans précédent. Un énorme bug a avalé toutes les données informatiques. Le monde est revenu des décennies en arrière. Seul un homme, cosmonaute de retour d'un voyage sur Mars et "habité...

En 2042, la Terre vit une crise sans précédent. Un énorme bug a avalé toutes les données informatiques. Le monde est revenu des décennies en arrière. Seul un homme, cosmonaute de retour d'un voyage sur Mars et "habité" par un alien qui donne à son visage une teinte bleue, possède toutes ces informations manquantes, comme une sorte de mémoire de sauvegarde. Il va sans dire qu'il devient un objet de convoitise pour toutes les formes de pouvoir: gouvernements, mafias, groupuscules divers. Construit comme une tétralogie, Bug permet à son auteur, le scénariste et dessinateur Enki Bilal, de dresser un portrait de notre temps. Ses personnages sont à cheval entre le monde que nous connaissons et cette projection futuriste et quelque peu anxiogène. Malgré la gravité de la question qu'il soulève - comment l'homme a-t-il pu confier l'entièreté de sa mémoire, et donc de son identité, à des machines faillibles - Bilal traite toutefois son sujet avec un second degré qui, dans certaines cases, s'avère carrément prémonitoire.