"A l'origine, mon arrière-grand père a commencé par vendre des denrées coloniales, explique Justine Collet, directrice générale adjointe. Par la suite, l'entreprise s'est spécialisée dans la fourniture de matières premières et de matériel pour les boulangeries, pâtisseries, chocolatiers et glaciers. Aujourd' hui, nous avons élargi notre clientèle à l'ensemble des métiers de bouche et ne sommes p...

"A l'origine, mon arrière-grand père a commencé par vendre des denrées coloniales, explique Justine Collet, directrice générale adjointe. Par la suite, l'entreprise s'est spécialisée dans la fourniture de matières premières et de matériel pour les boulangeries, pâtisseries, chocolatiers et glaciers. Aujourd' hui, nous avons élargi notre clientèle à l'ensemble des métiers de bouche et ne sommes plus seulement présents dans le sucré." Implantée depuis 2001 dans le zoning de Gosselies, Bruyerre connaît une croissance régulière qui lui vaut de figurer en belle place chaque année dans nos tableaux. Ces cinq dernières années, cette croissance s'est accélérée avec un chiffre d'affaires qui a grimpé de 54 millions en 2015 à 85 millions d'euros en 2019. La société emploie 230 personnes et compte cinq magasins cash & carry en Wallonie (Charleroi, Namur, Liège et Tournai) et en Flandre (Nossegem) qui sont ouverts aux professionnels et aux particuliers. Bruyerre, qui est leader dans le sud du pays, propose plus de 20.000 références en matières premières, petit matériel, décoration pour gâteaux et pour métiers de bouche. "Notre belle progression s'explique par l'acquisition de différentes sociétés, enchaîne Justine Collet. En 2017, nous avons repris le grossiste namurois Vanhoebrock et en 2019, le grossiste Schoevaerts à Vilvorde et le distributeur de matériel professionnel Pieces.pro à Alleur. Enfin, l'an dernier, nous avons acquis la société Jacoby à Liège, spécialisée dans la vente de matériel pour la boucherie et l'horeca." Fournissant les métiers de bouche, Bruyerre n'a pas été, hors horeca, trop impactée par la crise sanitaire et espère poursuivre sa croissance qu'elle soit organique ou par acquisitions. Avec comme objectif de se développer au nord du pays et de franchir la barre des 100 millions d'euros de chiffre d'affaires cette année. "Notre belle progression s'explique par l'acquisition de différentes sociétés ces dernières années." JUSTINE COLLET (BRUYERRE)