En octobre 2019, Margrethe Vestager avait, pour la première fois, imposé des mesures conservatoires pour abus de position dominante. Elle a...

En octobre 2019, Margrethe Vestager avait, pour la première fois, imposé des mesures conservatoires pour abus de position dominante. Elle avait ordonné à Broadcom, le fabricant de puces américain, de cesser certaines pratiques sans attendre la fin de l'enquête. Margrethe Vestager s'attaquait à des clauses qui contiennent des obligations d'achat exclusif ou quasi exclusif à Broadcom ainsi que des avantages commerciaux. La semaine dernière, craignant une amende colossale, le constructeur américain a accepté de suspendre tous les accords qui contiennent ces clauses et de ne pas les utiliser dans le futur. Cet engagement, juridiquement contraignant, met fin à l'enquête lancée à la mi-2019.