Première question : d'où vient l'argent ? D'abord des clients, c'est-dire des exposants, explique Beatrix Bourdon, directrice de la Brafa. Leur contribution représente la moitié du budget total. Les tarifs de la foire sont structurés de manière différente de ceux d'autres manifestations du genre. Ici, tout le monde paie un fixe de 7.000 euros, auquel s'ajoute un montant au mètre carré très faible, soit 180 euros. Dans d'autres foires internationales, seul un prix au mètre carré est dû, mais il est de l'ordre de 500 à 1.000 euros. Un stand moyen à la Brafa revient dès lors à 20.000 euros environ. Compte tenu d'autres dépenses, comme son hébergement ou encore l'éventuelle invitation de clients à la soirée de gala, un galeriste dépensera au total plutôt 25.000 à 30.000 euros.
...