C'est la rencontre de deux stars. D'abord le patrimoine historique et architectural de l'abbaye de Villers-la-Ville: des ruines préservées qui accueillent théâtre, concerts et expositions, dont celle consacrée...

C'est la rencontre de deux stars. D'abord le patrimoine historique et architectural de l'abbaye de Villers-la-Ville: des ruines préservées qui accueillent théâtre, concerts et expositions, dont celle consacrée au travail de Matthieu Ricard (1946). Docteur en génétique devenu célèbre moine bouddhiste et auteur de plusieurs livres à succès, ce fils de bonne famille s'est aussi, depuis longtemps, entiché de photographie. Dans l'Himalaya - où il s'est établi en 1972 - il a commencé à documenter ses maîtres spirituels mais aussi la bouleversante nature environnante. Ses 32 images présentées à Villers naviguent dans cet esprit, traces de ses périples en Patagonie, Corée du Sud, Yukon, Islande, Népal, Etats-Unis ou encore Tibet. Même si l'esthétique des propositions reste classique, ces grands formats dans un tel cadre émaillent une promenade d'autant plus documentée qu'ils sont accompagnées de textes réfléchis. Un moyen de déconnecter, voire pour les visiteurs les plus investis, de méditer.