Voilà une décision de justice lourde de conséquences. Nonante enseignes actives dans le commerce du café comme Starbucks, McDonald's ou Dunkin' Donuts ont perdu le procès qui les opposait à l'ONG Council for Education and Research on Toxics. Elle estimait que ces entreprises ne mettaient pas en garde leurs clients contre une concentration élevée d'acrylamide dans leurs produits, une substance toxique et cancérigène qui se forme lorsque les grains de café sont chauffés. Or, depuis 1986, la loi californienne exige de publier un avertissement si la présence, même infime, d'un produit met en danger la santé de la population. Un juge vient d'ordonner à toutes ces chaînes d'apposer le label " cancérigène " sur tous les cafés qu'elles servent. Elles ont 15 jours pour fournir leurs objections avant le verdict final.