BMW va renouveler son modèle d'entrée de gamme. Ce sera déjà la troisième génération de Série 1 : les prototypes camouflés sont actuellement en phase finale de test et le modèle de série sera dévoilé à l'été, pour une commercialisation en fin d'année. Cette nouvelle génération marquera une rupture puisqu'elle passera de la propulsion à la traction avant, comme l'avaient fait avant elle le monospace BMW Série 2 Active Tourer et les SUV X1/X2. Bonne nouvelle, cette architecture de traction profite à l'habitabilité : l'implantation du moteur en position transversale (et non plus longitudinale) permet d'augmenter l'espace aux jambes à l'arrière (+3,3 cm), où la garde au toit est aussi en hausse (+1,9 cm) grâce à l'absence d'arbre de transmission, ce qui a permis d'abaisser le plancher. D'une génération à l'autre, le coffre gagne également 20 litres (380 l). Reste bien sûr une question : cette petite " béhème " traction sera-t-elle aussi équilibrée et agile que sa devancière à roues arrière motrices ? Seul l'essai nous le dira... On sort par contre nos mouchoirs en apprenant que cette Série 1 fera l'impasse sur le six cylindres en haut de gamme : la future M135i sera en effet animée par un 2.0 biturbo à 4 cylindres, associé à la transmission intégrale...

© pg