Vous trouvez qu'on ne parle que d'Art nouveau ou d'Art déco ? Voici une troisième voie proposée par BBN (Brussels Biennale Neoclassic) qui invite du 10 au 18 octobre à une mise en valeur du patrimoine néo- classique bruxellois. Pas forcément connu ou reconnu, celui-...

Vous trouvez qu'on ne parle que d'Art nouveau ou d'Art déco ? Voici une troisième voie proposée par BBN (Brussels Biennale Neoclassic) qui invite du 10 au 18 octobre à une mise en valeur du patrimoine néo- classique bruxellois. Pas forcément connu ou reconnu, celui-ci dessine pourtant la ville de la fin du 18e siècle au suivant. Raccord aux changements urbains qui façonnent alors Bruxelles soumis à une démographie importante : considération pour les espaces piétons et l'éclairage urbain, multiples constructions d'écoles, de logements et de lieux de loisirs. Les enjeux deviennent tout aussi politiques qu'architecturaux, ce qui n'est pas sans rappeler ce qui se passe en 2020 dans cette capitale qui reste atypique. Le BBN organise la visite de lieux préservés, généralement pas ou peu accessibles au public, comme la Maison des Arts de Schaerbeek, l'Atelier Ernest Salu à Laeken, l'Hôtel Dewez ou encore le Palais des Académies. Au-delà du parcours (éventuellement guidé) sur le terrain, l'information vient aussi d'une conférence conçue comme une introduction à la biennale et de l'exposition partant sur les traces, fascinantes, de l'ancien observatoire de Bruxelles. Il est à noter que les promenades organisées, le sont à pied ou en vélo. En français, néerlandais et anglais.