Le Liban n'avait vraiment pas besoin de cela. Déjà plombé par une crise économique ma...

Le Liban n'avait vraiment pas besoin de cela. Déjà plombé par une crise économique majeure, le pays a vu sa capitale dévastée par une double explosion d'une cargaison " oubliée " de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium. Le port de Beyrouth, pion essentiel de l'approvisionnement du pays, est rayé de la carte et tout le quartier nord n'est que cendres et gravats. Sans oublier les quelque 160 morts et les milliers de blessés.