Créée en 2015, OneLife, la spin-out de Realco, le leader de l'hygiène enzymatique, prend un nouveau tournant. Elle vient de procéder à une augmentation de 2,3 millions d'euros de capital grâce à son actionnaire de référence mais auss...

Créée en 2015, OneLife, la spin-out de Realco, le leader de l'hygiène enzymatique, prend un nouveau tournant. Elle vient de procéder à une augmentation de 2,3 millions d'euros de capital grâce à son actionnaire de référence mais aussi en raison de l'arrivée d'un nouvel actionnaire privé. Cette levée de fonds va lui permettre de poursuivre sa croissance internationale mais aussi de réaliser ses ambitions, notamment dans la lutte contre les infections nosocomiales. OneLife mène actuellement un programme de recherche dans le domaine des pathologies résistantes liées aux biofilms, ces matrices organiques qui protègent les bactéries. Pour mener à bien ces ambitions, la spin-out néo-louvaniste s'est choisi un nouveau patron en la personne de Jean-Michel Vanderhofstadt. Après neuf années passées à la tête de l'Institut national des radioéléments à Fleurus, il se lance dans un nouveau défi. " Cette nouvelle aventure va dépasser le simple cadre de la croissance, a-t-il déclaré dans un communiqué. Elle trouve son fondement dans l'amélioration du niveau de santé publique, et notre développement chez OneLife contribuera à sauver des vies. " Par Xavier Beghin