Dixit présenté les 22 et 23 février au Palais des Beaux-Arts de Charleroi s'annonce comme un spectacle de cinéma-danse-théâtre. On vous en parle déjà parce que le succès de la plupart des shows de la compagnie Béj...

Dixit présenté les 22 et 23 février au Palais des Beaux-Arts de Charleroi s'annonce comme un spectacle de cinéma-danse-théâtre. On vous en parle déjà parce que le succès de la plupart des shows de la compagnie Béjart Ballet Lausanne auprès du public belge ne se dément pas. La mise en scène, signée Marc Hollogne, dialogue de fait avec la chorégraphie imaginée par Maurice Béjart, secondé par Gil Roman. Dans une forme où le présent de la danse va puiser dans l'héritage, celui que le fameux Bruxello- Marseillais a pu apporter à la chorégraphie contemporaine. Mais aussi dans la signification de l'acte de danser. Le cadre, qui se veut intimiste, interroge l'inspiration des corps, le sentiment d'innovation et l'imagination de ce qui a fait l'aventure " béjartienne ". Entre le réel d'un jeune sosie de Maurice et de nombreuses archives virtuelles, se tissent des questions de mémoire mais surtout de stimulantes impressions d'un glorieux passé réanimé au présent. Les prix d'entrée sont, eux, bien actuels, puisqu'ils s'échelonnent entre 53 et 88 euros.