Dès les premiers beaux jours, les pelouses du Bois de la Cambre se sont couvertes de promeneurs se prélassant au soleil... Nichée juste à côté du Théâtre de Poche, à l'entrée du bois, La Brasserie de la Patinoire leur offre un point de chute idéal en milieu ou fin de journée, sept jours sur sept.
...

Dès les premiers beaux jours, les pelouses du Bois de la Cambre se sont couvertes de promeneurs se prélassant au soleil... Nichée juste à côté du Théâtre de Poche, à l'entrée du bois, La Brasserie de la Patinoire leur offre un point de chute idéal en milieu ou fin de journée, sept jours sur sept. Appartenant à l'empire "Ambiance Brasserie" de Thierry Van Damme (qui possède d'autres restaurants, tels que Les Six colonnes à Waterloo, Chez Eddy à Rhode-Saint-Genèse ou encore La Brasserie du Lac à Genval), l'établissement surjoue les codes B.C.B.G.: déco aux touches néocoloniales (avec têtes d'antilopes au mur) et de club britannique (moquette écossaise), serveurs à l'ancienne... Sans oublier une grande terrasse couverte avec vue sur la verdure. Côté cuisine, cela se partage entre le banc d'écailler - incontournable dans le quartier, à deux pas des Brasseries Georges - et des plats de brasserie ultra-classiques ainsi que quelques suggestions et autres "plats de Granny" (c'est quand même plus chic que "Boma"...). Mais si cela suffit à attirer une clientèle bien mise, aussi bien locale qu'internationale, qu'en est-il des gourmets? La présence d'un Bib gourmand au guide Michelin rassure. Pourtant, on se demande bien où les inspecteurs du guide rouge l'ont trouvé... Difficile en effet, en l'absence de menu, de manger ici entrée-plat-dessert à moins de 40 euros. Qu'importe, entre les fruits de mer ultra-frais - avec des formules variées, notamment à composer soi-même - et l'immense carte, il y a l'embarras du choix. C'est peut-être là le problème, si l'on recherche une cuisine un peu carrée. Croquettes aux crevettes (19 euros), asperges à la flamande (22/30 euros, américain préparé (24 euros)... Tout est honorable mais rien ne sort vraiment du lot. C'est correct, sans plus. Tout comme la sélection de vins au verre: du sauvignon en blanc, du côtes-du-rhône en rouge, sans plus de précision. Même si la carte offre, elle, un panorama du vignoble français avec quelques jolis flacons. Bref, on passe un bon moment à La Brasserie de la Patinoire grâce au service attentionné et au cadre confortable, mais il ne faudra pas se montrer trop exigeant côté assiettes...