Conséquence de l'effondrement du viaduc de Gênes, Aspi, le gestionnaire du réseau autoroutier mis en cause et détenu à 88% par la famille Benetton...

Conséquence de l'effondrement du viaduc de Gênes, Aspi, le gestionnaire du réseau autoroutier mis en cause et détenu à 88% par la famille Benetton via le groupe Atlantia, est en pleine déroute financière et judiciaire. L'Etat italien souhaite en changer le contrôle et appuie une offre de rachat de 9,1 milliards d'euros conduite par la Caisse des Dépôts italienne (CDP) associée à Blackstone et Macquarie. ACS, le groupe de travaux publics espagnols dirigé par Florentino Perez, le président du Real Madrid, vient de faire une offre à hauteur de 10 milliards. Elle permettrait de rapprocher Aspi d'Abertis, le leader espagnol des réseaux routiers détenu conjoin- tement par ACS et Atlantia et propriétaire de la Sanef en France.