Pour 130 millions d'euros, Proximus rachète Mobile Vikings, un opérateur mobile de niche qui cible avec succès les profils jeunes. Plus de 300.000 " vikings ", accompagnés de quelques dizaines de milliers de clients de la marque Jim Mobile, vont rejoindre le giron de l'acteur dominant des télécoms en Belgique. Mobile Vikings, société basée à Hasselt, était depuis quelques années détenu...

Pour 130 millions d'euros, Proximus rachète Mobile Vikings, un opérateur mobile de niche qui cible avec succès les profils jeunes. Plus de 300.000 " vikings ", accompagnés de quelques dizaines de milliers de clients de la marque Jim Mobile, vont rejoindre le giron de l'acteur dominant des télécoms en Belgique. Mobile Vikings, société basée à Hasselt, était depuis quelques années détenue par le groupe DPG Media (VTM, Het Laatste Nieuws, De Morgen, etc.). C'est un opérateur " virtuel ": il n'a pas de réseau propre. Il utilise actuellement le réseau mobile d'Orange et passera prochainement sur celui de Proximus. Peu habitué à casser les prix, Proximus met la main sur un opérateur qui joue depuis son lancement en 2007 un rôle de challenger plutôt agressif. Mobile Vikings propose une offre illimitée à 29 euros par mois, bien en dessous des 43 euros de l'offre Mobilus Unlimited de sa nouvelle maison mère. Les clients de Mobile Vikings doivent-ils craindre une augmentation des tarifs? A priori non. Proximus assure que la marque continuera de fonctionner de manière autonome et aura sa propre politique de prix. La stratégie poursuivie par l'opérateur historique est la même que celle pratiquée avec sa filiale low cost Scarlet, qui permet à Proximus de s'adresser à un segment de clientèle attiré par des offres télécoms fixes et mobiles à prix plancher. Scarlet sert aussi de marchepied vers Proximus. Les clients Scarlet peuvent en effet souhaiter, quelques années plus tard, s'offrir des produits télécoms plus costauds. Ils sont à ce moment-là fort logiquement orientés vers Proximus. Avec Mobile Vikings, Proximus s'offre une petite cure de jouvence. Tout en gardant un oeil sur ces jeunes clients... qui vont eux aussi prendre de l'âge, et peut-être développer d'autres attentes pour leurs services télécoms.