Le public était plus nombreux qu'à l'habitude à la Fondation Boghossian de la bruxelloise Villa Empain, en ce dimanche de la mi-mars. Une explication pour cette affluence inhabituelle ? Sans doute la présence d'oeuvres d'art ignorant le vieillissement, facteur récurrent de la " mélancolie " explorée par Louma Salamé, directrice de la Fondation et curatrice de l'événement. Des oeuvres en dehors du domaine contempora...