Déjà d'application dans plusieurs villes italiennes, le système interdisant aux "étrangers " de garer leur véhicule le long de la voie publique devrait être bientôt appliqué à Anvers. Les places seront réservées en priorité aux habitants et celui qui n'habite pas la ville devra laisser son véhicule soit dans un parking payant, soit en périphérie dans un park & ride et poursuivre son trajet via les transports en commun. Telle est du moins l'intention du N-VA Paul Cordy, bourgmestre du district d'Anvers qui entend rendre ainsi aux habitants le centre-ville, c'est-à-dire la zone comprise entre l'Escaut et les Leien (avenues) - Americalei, Britselei, Frankrijklei, Italiëlei. Quelques détails pratiques restent toutefois encore à régler. Par exemple, il faudra dégager une solution pour les véhicules des professionnels ainsi que pour ceux des parents venus en courte visite.

Si l'on veut vraiment libérer de l'espace, par exemple, pour des voitures partagées et rendre la ville aux habitants, que l'on commence par contingenter les cartes de riverain, s'insurgent les écologistes. Il existe actuellement 140 cartes pour 100 places de parking disponibles et, poursuit Groen, " il faut chercher loin pour trouver une autre ville dans laquelle on offre gratuitement deux cartes de riverain par ménage ou adresse ".