Het Laatste Nieuws a révélé l'information samedi : le Sporting d'Anderlecht serait proche d'être vendu. Le journal parlait d'une offre de 75 millions d'euros que des investisseurs seraient prêts à mettre. Il y aurait d'une part, Wouter Vandenhoute, patron...

Het Laatste Nieuws a révélé l'information samedi : le Sporting d'Anderlecht serait proche d'être vendu. Le journal parlait d'une offre de 75 millions d'euros que des investisseurs seraient prêts à mettre. Il y aurait d'une part, Wouter Vandenhoute, patron du holding De Vijver et propriétaire de courses cyclistes (le Tour de Flandre), et Paul Gheysens, CEO de Ghelamco. Et d'autre part, Alisher Usmanov, un Russe qui possède déjà 30 % d'Arsenal. Depuis, l'info grossit. Selon certains, le tandem flamand ne serait que le plan B et Usmanov, un entremetteur pour un acheteur disposé à remettre une offre au-delà des 100 millions. En outre, on se sait pas exactement ce qui est à vendre car la famille Vanden Stock ne représente que 62 % des parts. Le reste est entre les mains de plusieurs autres actionnaires, dont Etienne Davignon et sa famille, Michael Verschueren (le fils de Michel), Alexandre Van Damme (AB InBev) et Johan Beerlandt (Besix). Le club confirme recevoir régulièrement des propositions et dit toujours les évaluer " en détail au vu de la valeur ajoutée qu'une telle proposition pourrait constituer pour le club, et plus spécifiquement sur une norme claire : une amélioration sur le plan sportif et financier pour le RSCA dans le long terme ". Par Xavier Beghin