Pour contrer la concurrence chinoise, les constructeurs de trains européens Siemens et Alstom ont organisé une fusion ...

Pour contrer la concurrence chinoise, les constructeurs de trains européens Siemens et Alstom ont organisé une fusion entre pairs, celle de leur division Trains respective. La nouvelle entité se nommera Siemens Alstom. Siemens pourra progressivement acquérir une participation majoritaire limitée. Siemens sera cotée sur Euronext Paris. Le nouveau groupe pense pouvoir réaliser des synergies à hauteur de 470 millions d'euros dans les quatre ans. Combiné, leur chiffre d'affaires annuel s'élève à 15,3 milliards d'euros. Si la fusion était avortée, Alstom devrait payer 140 millions d'euros.