L'arbre Angèle ne doit pas cacher la forêt des chanteuses belges. Angèle, dont l'univers pop (un peu trop) esthétisant triomphe actuellement, affiche complet pour sa tournée d'automne et annonce un Forest National pour le 25 mai prochain. Précisément la salle où Alice On The R...

L'arbre Angèle ne doit pas cacher la forêt des chanteuses belges. Angèle, dont l'univers pop (un peu trop) esthétisant triomphe actuellement, affiche complet pour sa tournée d'automne et annonce un Forest National pour le 25 mai prochain. Précisément la salle où Alice On The Roof se produit ce 6 décembre à l'occasion de la sortie de son second album, Madame (Pias). Celui-ci réunit nombre de producteurs et co-auteurs - notamment Vianney et Fyfe - pour un résultat un rien chargé, même si l'interprète découverte via The Voice conserve un talent certain, par exemple exprimé dans la plage titulaire. Assez loin de cet éclatement pop, Mélanie De Biasio, poursuit, elle, son tutoiement de l'intime. Le 8 décembre, elle s'offre un rare concert à Charleroi, sa ville natale où, au printemps 2017, elle a acquis l'ancien consulat d'Italie avec l'idée d'en faire une maison des artistes. Un statut qu'elle peut revendiquer sans conteste pour elle-même, après quatre disques dont le dernier paru en 2017 ( Lilies). On apprécie ses albums, tous taillés dans un jazz enveloppant, méandre de sensualité et d'atmosphères filandreuses pénétrées d'une voix qui vaut à la quadra de mener une carrière à l'international, y compris en Grande-Bretagne, généralement étanche aux musiques belges.