Les statistiques le prouvent clairement. Prisonniers d'un agenda professionnel et familial très serrés, les jeunes adultes ont de moins en moins le temps de s'adonner aux joies du swing. Le golf est, il est vrai, un sport plutôt chronophage. Une partie dure en moyenne quatre heures. Si l'on ajoute le déplacement jusqu'au club, la petite séance de practice et l'incontournable 19e trou : c'est quasiment toute la journée qui est monopolisée par le culte de la petite balle alvéolée. Pas évident à gérer !

C'est pour proposer un concept différent - et complémentaire à l'emploi du temps des jeunes cadres dynamiques - que François Verheyen et Valentine Gevers ont lancé en 2016 la Pep'ss Golf Cup ( www.peppsgolf.be), une compétition sur mesure destinée à la cible des 25-40 ans. " Le tournoi se dispute en semaine, après les heures de bureau et sur seulement neuf trous. C'est à la fois sportif, amical et festif ", explique François Verheyen, qui pilote l'événement.

L'édition 2018 prendra son envol le 9 mai et réunira 12 équipes composées de six à huit joueurs. Au total, sept manches sont au programme durant la belle saison. Six auront lieu au Golf de 7 Fontaines, une au Ravenstein. " Les matches se disputent à 19 h, en match-play et en shotgun pour respecter l'unité de temps, de lieu et d'action. A 21 h, tout le monde se retrouve au Club House pour une soirée tapas très conviviale, avec un DJ pour rythmer la musique du swing et faciliter le networking ", poursuit l'organisateur.

Et ça marche ! L'édition 2017 a été un beau succès. " Plus de 80 joueurs venant de six clubs bruxellois différents y ont participé dans une ambiance très décontractée. En vérité, ces afterworks répondent à une vraie demande. Entrés dans la vie active, de nombreux jeunes golfeurs ont tendance à laisser leur sac prendre la poussière. Là, ils ont l'occasion de le ressortir, de participer à un événement très cool et de retrouver des copains. Cette année, le célèbre hockeyeur Tom Boon fera d'ailleurs partie d'une des équipes. "

A terme, l'idée est évidemment d'étendre le concept à d'autres clubs et d'autres régions. Anvers pourrait ainsi avoir sa Pep'ss Golf Cup en 2019. " Et je travaille avec mon collègue Thibault De Saedeleer sur un projet d'Executive Golf Cup, épreuve qui serait réservée à des sociétés. Dans le même esprit de l' afterwork, avec une touche de B to B en prime. "

En Belgique, près de 60 % des licenciés ont actuellement plus de 50 ans. Pour l'essor du golf, il est donc essentiel d'inciter la nouvelle génération à garder un pied sur les greens. Fût-ce après le boulot !