Le golf est le seul sport où un débutant peut parfaitement battre un champion confirmé. Il doit ce phénomène au fameux Handicap Index, cette mesure virtuelle qui fait référence auprès des amateurs. Concrètement, au départ d'une partie, les cartes de score sont adaptées en fonction du niveau de chacun - niveau défini par le handicap, précisément. Le très bon golfeur aura un index proche de 0, le moyen tournera autour de 18 et le néophyte, autour de 36 voire de 54. Transformés en " coups reçus " (les strokes), ces chiffr...

Le golf est le seul sport où un débutant peut parfaitement battre un champion confirmé. Il doit ce phénomène au fameux Handicap Index, cette mesure virtuelle qui fait référence auprès des amateurs. Concrètement, au départ d'une partie, les cartes de score sont adaptées en fonction du niveau de chacun - niveau défini par le handicap, précisément. Le très bon golfeur aura un index proche de 0, le moyen tournera autour de 18 et le néophyte, autour de 36 voire de 54. Transformés en " coups reçus " (les strokes), ces chiffres permettent d'équilibrer les forces sur le parcours. C'est un peu comme si, au tennis, l'excellent joueur débutait chaque jeu à 0-15 ou à 0-30. A en croire les archives, le concept du handicap était utilisé en Grande-Bretagne dès le 19e siècle. Comme aujourd'hui, l'index des joueurs était défini par la moyenne de leurs scores. Le mode de calcul a bien sûr évolué au fil des générations, avec en outre des nuances d'un pays à l'autre : la formule n'est pas la même aux Etats-Unis et en Grande- Bretagne qu'en France ou en Belgique. C'est justement pour unifier l'algorithme à l'échelle mondiale que les instances du golf ont décidé de créer le World Handicap System (WHS), qui sera d'application dès le mois de novembre. Jusqu'ici, en Belgique comme dans la plupart des pays européens, l'index d'un joueur évoluait, à la hausse ou à la baisse, en fonction de son dernier résultat en compétition. Désormais, le WHS prendra en compte les 20 derniers scores (en mode single stableford). Après quoi, une moyenne des huit meilleurs résultats définira le juste handicap. Un mécanisme d'adaptation s'appliquera aux joueurs qui n'auront pas disputé le minimum requis de compétitions depuis le 1er janvier 2016. L'objectif est clair : se rapprocher au plus près de la valeur réelle de chacun, pour éviter les traditionnelles suspicions du 19e trou et aller dans le sens d'une plus grande équité sportive au niveau planétaire. Les logiciels de la Fédération sont prêts à entrer en fonction. Ils rendront leur verdict définitif pour le 3 novembre. Les 67.000 licenciés belges peuvent d'ores et déjà consulter les applications des deux Ligues (AFGolf et GolfVlaanderen) pour obtenir leur futur index (de 0 à 54). Il est probable qu'il soit différent du chiffre actuel, mais l'écart ne devrait pas être très important. Directeur technique et sportif de la Fédération royale belge, Johan Verbiest a, ces dernières semaines, pris son bâton de pèlerin pour porter la bonne parole dans tous les clubs. D'une façon générale, l'accueil a été positif. Le swing de chaque joueur et l'ordinateur s'occupent du reste.