Le jeudi 11 juillet, Orange et Proximus ont surpris tout le monde. Ils ont décidé d'unir leurs forces en partageant leur réseau d'accès mobile. Pour ce faire, une co-entreprise, détenue à 50 % par chacune des deux entités, va être créée. Les 82 travailleurs du service concerné chez Proximus y travailleront donc main dans la main avec leurs homologues d'Orange. Dès la mise en place effective de la structure, Proximus et Orange suivront donc une politique de déploiement commune qui permettra d'éviter les antennes inutiles, de mieux répondre à la demande des clients et d'augmenter la couverture du pays et la qualité du réseau. Evidemment, ce partenariat prendra tout son sens au moment où les infrastructures liées à la 5G devront être déployées. Il va aussi permettre de sérieuses économies aux deux opérateurs qui vont partager tant le coût des investissements que les frais d'entretien. Cet accord est une première en Belgique. Il laisse Telenet, propriétaire de Base, sur le carreau. Il est vrai que contrairement à Orange et Proximus qui utilisent Huawei comme fournisseur d'infrastructures, le groupe malinois fait, lui, appel à ZTE.