La Wallonie regorge de jeunes entreprises prometteuses actives dans le médical, qu'elles soient biotechs ou medtechs. Et ce n'est pas que le microcosme régional qui le dit. Récemment, le géant pharmaceutique américain AbbVie l'a également confirmé en nouant un partenariat stratégique avec la firme iStar Medical. Située à Wavre, cette dernière est spécialisée dans le traitement du glaucome, une maladie ...

La Wallonie regorge de jeunes entreprises prometteuses actives dans le médical, qu'elles soient biotechs ou medtechs. Et ce n'est pas que le microcosme régional qui le dit. Récemment, le géant pharmaceutique américain AbbVie l'a également confirmé en nouant un partenariat stratégique avec la firme iStar Medical. Située à Wavre, cette dernière est spécialisée dans le traitement du glaucome, une maladie oculaire qui peut mener à la cécité et qui toucherait plus de 100 millions de personnes dans le monde. Contre le glaucome, iStar a développé MINIject, un dispositif d'implant très peu intrusif. Approuvé sur le marché européen à la fin de l'année 2021, l'implant développé par la firme wallonne doit désormais faire l'objet d'une étude clinique aux Etats-Unis avant d'y envisager une commercialisation. C'est donc au bon moment que survient le deal avec AbbVie, qui s'est engagé à verser 60 millions d'euros (injection non dilutive) à iStar et s'octroie le droit exclusif d'acquisition de la firme dans le cas où l'administration américaine (la FDA) approuverait le MINIject sur son territoire en fin d'étude clinique (probablement d'ici 2026). Le montant du deal est déjà établi et pourrait atteindre jusque 475 millions de dollars. Pour le géant américain qui réalise plus de 56 milliards de dollars de revenus (2021), iStar et sa technologie innovante compléterait un portefeuille qui comprend déjà des solutions - différentes - contre le glaucome. Pour iStar, outre la reconnaissance de son potentiel mondial, le "partenariat" avec AbbVie représente un soutien financier non négligeable alors que la firme devra tout à la fois gérer l'étude clinique sous le regard exigeant de la FDA et continuer ses développements produits et business. Parmi les investisseurs qui ont soutenu iStar à hauteur de 55 millions d'euros depuis sa création en 2011, on compte la SRIW, la GIMV, Capricorn Partners, etc. Pour eux, l'option AbbVie est également une très bonne nouvelle puisqu'elle leur laisse entrevoir une belle plus-value.