Selon nos collègues de L'Echo et du Tijd qui ont eu accès à un document interne, Christina Foerster, la CEO de Brussels Airlines, veut réduire les coûts de 8 à 12 % ...

Selon nos collègues de L'Echo et du Tijd qui ont eu accès à un document interne, Christina Foerster, la CEO de Brussels Airlines, veut réduire les coûts de 8 à 12 % pour dégager une rentabilité satisfaisante. Cette marge serait nécessaire pour autofinancer les investissements actuels et ceux prévus, comme le renouvellement de la flotte, des sièges, l'extension du réseau, le développement du personnel, etc. Pour atteindre cet objectif, la compagnie a fait appel aux suggestions. Elle a donc reçu, émanant de tout le personnel, pas moins de 728 propositions d'amélioration qui touchent tous les domaines : réseau, catering, bagages, etc. Mais de l'avis de plusieurs observateurs, 8 % de marge bénéficiaire en 2022 demeure un objectif très ambitieux. La marge Ebit moyenne dans le secteur aérien européen n'est que de 6 %.