Présentez-nous le Prince Club.
...

Présentez-nous le Prince Club. On a ouvert à la mi-mars 2020, mauvais timing puisqu'on a dû s'arrêter pendant une année et demi... On est parti d'une grange dans une ancienne ferme, qu'on a transformée en un club de 170-200 places en formule debout et 120 places en configuration assise. Le sol comme le toit ont été refaits, avec une étude pour que le son soit vraiment de qualité. Il s'agit d'une initiative tout à fait privée. Avec une programmation ouverte sur les artistes émergents et les talents belges... Oui, mais la palette artistique se veut assez large, même si on ne fait pas vraiment de musiques urbaines ou de classic rock. On a déjà invité des gens comme Lisza ou Nicola Testa. Et le 12 décembre, on programme les jeunes Flamands de Compact Disk Dummies, avant de recevoir la chanteuse Charles le 9 décembre et l'excellent duo Glass Museum le 16. Notre objectif est d'organiser 50 concerts par an, pour une gamme de prix entre 16 et 25 euros. Les gens viennent de la région mais aussi du sud de Bruxelles. Le club est très accessible: il est près de l'autoroute, avec un grand parking. Et des repas sont possibles avant le concert. Un coup de coeur personnel? Hugo Barriol, un Lyonnais pour lequel il reste quelques tickets, le 14 janvier. C'est en guitare-voix, folk. Magnifique. Je suis complètement tombé sous le charme.