Vous rééditez des albums de votre série "Made To Measure". De quoi s'agit-il?
...

Vous rééditez des albums de votre série "Made To Measure". De quoi s'agit-il? Entamée au mitan des années 1980, pendant une bonne décennie, cette collection a regroupé une trentaine d'albums de "musiques faites sur mesure", donc pour d'autres formes d'art que la musique - danse, théâtre et cinéma - ou conçus comme des B.O. imaginaires, avec un esprit "ambiance". Elle est aussi empreinte d'une cohérence graphique puisqu'on utilise souvent, en pochette, la reproduction d'une oeuvre d'art. Parmi les véritables B.O., on peut notamment citer les deux albums réalisés par John Lurie pour les films de Jim Jarmusch. Vous sortez un disque signé Benjamin Lew/Steven Brown, qui se sont rencontrés dans un bar du centre de Bruxelles... Oui, le premier y travaille et est un personnage assez unique, un touche-à-tout passionné qui utilise les synthés de manière intuitive. Et le second est musicien au sein de Tuxedomoon, Américains alors installés à Bruxelles. On a réalisé ce disque à quatre, avec l'ingénieur du son Gilles Martin et moi, pour un résultat qui reste un ovni musical. Il s'agit aussi d'un album sur le voyage, en Afrique notamment... Tout vient de Benjamin, de son imagination... Cette série Made To Measure a été rééditée de façon partielle au fil du temps mais là, on s'est dit qu'il fallait davantage marquer le coup. Donc on en ressort quatre, dont ce Lew/Brown, et puis cet automne, le très beau disque de Sussan Deyhim et Richard Horowitz...