Jusque fin juin, vous présentez six expos à Kanal, immense carcasse non chauffée...
...

Jusque fin juin, vous présentez six expos à Kanal, immense carcasse non chauffée... Il n'y a pas de neige à l'intérieur, aucune luge ( sourire). Le pari est d'ouvrir ce lieu comme il est, avec beaucoup de contraintes, dont le climat. Nous fournissons gracieusement des plaids pour la visite, cela fait partie de l'expérience brute. A partir de juin 2019, nous commençons des travaux mais nous poursuivrons des expérimentations sur place en 2020 et extra muros les deux années suivantes. A la réouverture en 2023, eu égard à la conservation des oeuvres, nous aurons des températures plus supportables : nous passerons des conditions actuelles (de -5 °C à 45 °C sous toit au coeur de l'été) à une fourchette de 15 à 28 °C. Que la température soit acceptable dans les 40.000 m2 de Kanal... Six nouvelles expositions, mais encore ? Nous pouvons paraître hétéroclites mais, actuellement, nous testons des hypothèses, comprenant des spectacles vivants avec des expos qui ont un fil rouge : conquérir le lieu pour son histoire et y tester des créations. Kanal n'a pas seulement l'ambition de créer un lieu culturel mais d'y emmener aussi des publics qui ne vont habituellement pas au musée. Qu'ajoute Kanal à l'offre muséale déjà importante à Bruxelles ? Depuis mai 2018, nous avons attiré 200.000 visiteurs, sans que cela ne diminue la fréquentation des autres lieux. Bruxelles est un lieu cosmopolite qui a besoin d'émancipation massive. Kanal a la capacité de créer une atmosphère qui n'a rien à voir avec celle des musées classiques.