Votre vente du 4 juin concerne la collection Milo Miler, en particulier les meubles créés par Gustave Serrurier-Bovy.
...

Votre vente du 4 juin concerne la collection Milo Miler, en particulier les meubles créés par Gustave Serrurier-Bovy. Pendant 35 ans, Milo Miler a collectionné de manière intense, voire monomaniaque, le travail de Serrurier-Bovy, ébéniste liégeois qui commence sa production à la fin du 19e s., quelqu'un d'extrêmement moderne par rapport à son époque. Certaines pièces semblent toujours révolutionnaires, voire un rien hallucinantes. La vente propose aussi des pièces d'autres artistes tels que Vonck, Rets ou Guy Vandenbranden. Contraste assuré avec la vente du 12 juin, " Art & Design belge "... On fait deux fois par an la vente " Art & Design belge ", qui couvre la production entre la fin du 19e s. et les années 1960/1970 : on aura du Pol Bury et du Delahaut et quelques classiques comme Spilliaert. Ce marché-là est très bon parce que les Belges aiment leurs artistes. Vous êtes plus curieux, donc vous allez davantage à l'extérieur du pays que les Français qui se prennent pour les rois du monde, et bien sûr, votre géographie au croisement de différentes cultures, amène une ouverture d'esprit. Le 25 juin, vous présentez " Art contemporain, estampes et design ". Quelle est la particularité des estampes ? On a inauguré ce rayon-là il y a deux ans par une collection complète de Delvaux et cela s'est très bien passé : on peut avoir de jolies choses pour bien moins d'argent. N'oublions pas que les grandes oeuvres à prix record ne représentent que 0,1 % du marché de l'art incarné par tout ce qui tourne et bouge. Une matière vivante.