Au rythme actuel, il faudra un quart de millénaire avant que tous les ayants droit de Flandre ne puissent bénéficier d'un logement social. Près de 170.000 familles figurent en effet actuellement sur une...

Au rythme actuel, il faudra un quart de millénaire avant que tous les ayants droit de Flandre ne puissent bénéficier d'un logement social. Près de 170.000 familles figurent en effet actuellement sur une liste d'attente alors que le gouvernement flamand n'a jamais alloué autant d'argent (4,5 milliards d'euros) à la construction ou la rénovation de logements sociaux. Mais cet argent ne trouve que trop rarement le chemin des chantiers. L'an dernier, 600 millions à peine ont été investis alors que près du double (1,1 milliard) était disponible. Le surplus a été ajouté au budget 2022, lequel grimpe ainsi à 2 milliards d'euros qui semblent, eux aussi, thésaurisés. En quatre mois, seuls 162 millions d'euros (c'est-à-dire 8% du budget total) ont été utilisés. Par rapport à 2021 (une année catastrophique avec, à la même époque, 12% du budget employé), le recul est patent, relève Maxim Veys, député Vooruit, dans une virulente critique à l'adresse du ministre flamand du Logement, Matthias Diependaele (N-VA).