La semaine dernière, la Commission Economie de la Chambre a approuvé deux projets de réformes qui portent sur les cotisations sociales payées par les indépendants. Un budget de 25 millions d'euros y est attaché. Que prévoient ces réfo...

La semaine dernière, la Commission Economie de la Chambre a approuvé deux projets de réformes qui portent sur les cotisations sociales payées par les indépendants. Un budget de 25 millions d'euros y est attaché. Que prévoient ces réformes ? D'abord le projet parle de " starter ". Aujourd'hui, un indépendant qui débute doit payer 680 euros par trimestre pour ouvrir ses droits à la sécurité sociale, même si son revenu de référence est inférieur à 13.296 euros. A partir du mois d'avril, cette cotisation tombera à 350 euros si son revenu mensuel ne dépasse pas 1.108 euros. Si les revenus annuels sont inférieurs à 13.296 euros lorsque la cotisation définitive sera calculée, il pourra rester à ce niveau de cotisation. Le deuxième projet vise à introduire quatre seuils de réduction supplémenataires. Cela va permettre aux indépendants de mieux adapter leurs cotisations à leurs revenus. Enfin, le projet de création d'un second pilier de pension à destination des indépendants en personne physique est également attendu dans les prochains jours à la Chambre. Trois projets défendus par Denis Ducarme, ministre fédéral des Indépendants, des Classes Moyennes et des PME.