Peur de prendre l'avion ? Allons donc, plus que jamais, il s'agit du mode de transport le plus sûr au monde. Et les dernières statistiques publiées par le site spécialisé Aviation Safety Network (ASN) parlent d'elles-mêmes : l'année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien depuis 1946, année de l'établissement de ces statistiques. Pour la première fois en plus de 70 ...

Peur de prendre l'avion ? Allons donc, plus que jamais, il s'agit du mode de transport le plus sûr au monde. Et les dernières statistiques publiées par le site spécialisé Aviation Safety Network (ASN) parlent d'elles-mêmes : l'année 2017 a été la plus sûre pour le transport aérien depuis 1946, année de l'établissement de ces statistiques. Pour la première fois en plus de 70 ans, aucun accident n'a été à déplorer sur un avion de ligne de plus de14 sièges. Les 10 accidents recensés en 2017 (44 morts) ne concernent que des cargos et des petits appareils (cinq incidents). L'ASN ne prend pas non plus en compte les vols militaires dont le crash le plus lourd de l'année avec 122 morts lors d'un transport de l'armée birmane. Selon les statistiques de l'ASN, les victimes et les accidents aériens ont une forte tendance à la baisse ces dernières années : 21 pour 990 victimes en 2014, 15 pour 560 en 2015, 16 pour 303 en 2016. A comparer avec les chiffres aujourd'hui impensables de 1972 : 72 accidents pour 2.379 victimes... Cette baisse des incidents aériens va pourtant de pair avec une forte augmentation de l'activité. En 2017, 36,8 millions de vols commerciaux ont été opérés pour transporter plus de 4 milliards de passagers. Cela signifie donc qu'un accident mortel se produit tous les 7,36 millions de vols. C'est évidemment l'augmentation de la sécurité qui est à la base de ces bonnes statistiques. Elle prend différentes formes. Le taux de renouvellement des flottes n'a jamais été aussi haut et les mesures de sécurité aussi drastiques dans les aéroports. Dans le même temps, les normes de certification des avions sont devenues de plus en plus dures et les appareils embarquent désormais différents systèmes d'alertes comme le RAAS qui informe le pilote d'une intrusion sur la piste. Enfin, le contrôle aérien et la formation des pilotes ont aussi été adaptés en ce sens.