Après Google, Gazprom et Apple, Margrethe Vestager, la commissaire européenne à la Concurrence, continue de distribuer les amendes. L'intraitable Danoise a, cette fois, sanctionné AB InBev pour abus de position dominante. Avec à la clé, une amende de 200 millions d'euros. Notre géant brassicole a sciemment limité la possibilité pour les commerçants belges de se fournir chez nos voisins où la bière est moins chère en raison d'une concurrence plus forte. " Le consommateur belge devait donc payer davantage pour sa bière favorite parce que, consciemment, AB InBev limitait les ventes transfrontalières entre la Belgique et les Pays-Bas ", a indiqué la commissaire. Plusieurs stratégies étaient mises en oeuvre. Comme la suppression des mentions françaises sur les étiquettes destinées aux Pays-Bas ou néerlandaises pour le marché français. Des produits devenus dès lors légalement invendables chez nous. AB InBev subordonnait aussi des promotions destinées à des détaillants néerlandais à l'interdiction d'appliquer les mêmes promotions en Belgique. Comme elle a reconnu les faits et participé à l'enquête, l'entreprise de Louvain a bénéficié d'une réduction d'amende de 15%.