"Il n'y a pas de place actuellement sous notre toit pour de nouveaux partenaires", a expliqué le patron de Lufthansa, Christoph Franz. Selon le porte-parole, l'intervention de M. Franz ne visait pas Brussels Airlines. "La compagnie fait déjà partie (partiellement) de notre groupe", précise-t-il. Lufthansa possède 45% du holding qui chapeaute Brussels Airline et dispose de la possibilité de reprendre le reste des actions. Lufthansa peut encore bénéficier de cette option jusqu'en 2014. (JOHANNES EISELE)

"Il n'y a pas de place actuellement sous notre toit pour de nouveaux partenaires", a expliqué le patron de Lufthansa, Christoph Franz. Selon le porte-parole, l'intervention de M. Franz ne visait pas Brussels Airlines. "La compagnie fait déjà partie (partiellement) de notre groupe", précise-t-il. Lufthansa possède 45% du holding qui chapeaute Brussels Airline et dispose de la possibilité de reprendre le reste des actions. Lufthansa peut encore bénéficier de cette option jusqu'en 2014. (JOHANNES EISELE)