La ponctualité s'est améliorée à chaque fois ces 5 derniers mois par rapport à la même période en 2013. L'an dernier, le taux de ponctualité pour l'ensemble de l'année était descendu à un faible 85,6%. Le nombre de trains supprimés représentait 1,2% de l'ensemble des trains en mai, soit 1.312 trains, un taux comparable à mai 2013. Les principales causes de retards étaient liées à des "tiers" (33,7%), comme des personnes circulant sur les voies ou les voleurs de câbles. Infrabel était responsable de 32,9% des retards et la SNCB de 29,8%. (Belga)

La ponctualité s'est améliorée à chaque fois ces 5 derniers mois par rapport à la même période en 2013. L'an dernier, le taux de ponctualité pour l'ensemble de l'année était descendu à un faible 85,6%. Le nombre de trains supprimés représentait 1,2% de l'ensemble des trains en mai, soit 1.312 trains, un taux comparable à mai 2013. Les principales causes de retards étaient liées à des "tiers" (33,7%), comme des personnes circulant sur les voies ou les voleurs de câbles. Infrabel était responsable de 32,9% des retards et la SNCB de 29,8%. (Belga)