Tandis qu'elle recensait 868.000 m2 commerciaux nouveaux, la Belgique a enregistré une hausse des commerces vides de 915.000 m2. La hausse apparente de la surface commerciale globale cache donc un recul (spatial) du secteur. La crise économique et la concurrence du commerce électronique en forte croissance expliquent en partie la baisse des enseignes "physiques", selon Comeos. (Belga)

Tandis qu'elle recensait 868.000 m2 commerciaux nouveaux, la Belgique a enregistré une hausse des commerces vides de 915.000 m2. La hausse apparente de la surface commerciale globale cache donc un recul (spatial) du secteur. La crise économique et la concurrence du commerce électronique en forte croissance expliquent en partie la baisse des enseignes "physiques", selon Comeos. (Belga)