Le BNB table sur une croissance de -0,2 pc en 2012 et de 0 pc en 2013. Luc Coene estime que les mesures budgétaires décidées par le gouvernement fédéral le 20 novembre auront un impact limité de -0,1 pc en 2013 et de 0 pc en 2014, si on se base sur une croissance nulle. Elles seront "probablement insuffisantes pour atteindre l'objectif du programme de stabilité (croissance plus faible, etc.)", relève la BNB. Quant aux "mesures destinées à renforcer la compétitivité, les projections tiennent compte d'une progression nulle des salaires (hors indexation) en 2013 et pas d'une indexation retardée", souligne encore la BNB. La confiance des consommateurs et des entrepreneurs aura également un impact. Luc Coene a rappelé que la durée de l'incertitude a des conséquences sur cette confiance. Pour le gouverneur, "les faiblesses structurelles de l'économie doivent être traitées". Les mots-clés sont la confiance et le rétablissement de la confiance et ils seront importants dans les semaines à venir, a-t-il conclu. (HIE)

Le BNB table sur une croissance de -0,2 pc en 2012 et de 0 pc en 2013. Luc Coene estime que les mesures budgétaires décidées par le gouvernement fédéral le 20 novembre auront un impact limité de -0,1 pc en 2013 et de 0 pc en 2014, si on se base sur une croissance nulle. Elles seront "probablement insuffisantes pour atteindre l'objectif du programme de stabilité (croissance plus faible, etc.)", relève la BNB. Quant aux "mesures destinées à renforcer la compétitivité, les projections tiennent compte d'une progression nulle des salaires (hors indexation) en 2013 et pas d'une indexation retardée", souligne encore la BNB. La confiance des consommateurs et des entrepreneurs aura également un impact. Luc Coene a rappelé que la durée de l'incertitude a des conséquences sur cette confiance. Pour le gouverneur, "les faiblesses structurelles de l'économie doivent être traitées". Les mots-clés sont la confiance et le rétablissement de la confiance et ils seront importants dans les semaines à venir, a-t-il conclu. (HIE)