L'année dernière, le gouvernement brésilien a lancé un plan pour rendre les ports brésiliens plus compétitifs, investissant 3,8 milliards de reals brésiliens (1,46 milliard d'euros). Ce financement fait partie d'un investissement plus large de 54 milliards de reals (20,7 milliards d'euros) pour le développement du secteur logistique dans les ports brésiliens. Le marché est valable pour dix ans et concerne notamment les travaux de maintenance dans cinq des six ports les plus importants du pays. Les ports flamands sont optimistes quant à cette perspective. Le port de Zeebrugge a enregistré une augmentation de 175% du trafic de et vers le Brésil, ces cinq dernières années. Mercredi, le port d'Anvers a également signé un accord de coopération avec l'état de Sao Paulo, qui gère le port de San Sebastiao. (VEK)

L'année dernière, le gouvernement brésilien a lancé un plan pour rendre les ports brésiliens plus compétitifs, investissant 3,8 milliards de reals brésiliens (1,46 milliard d'euros). Ce financement fait partie d'un investissement plus large de 54 milliards de reals (20,7 milliards d'euros) pour le développement du secteur logistique dans les ports brésiliens. Le marché est valable pour dix ans et concerne notamment les travaux de maintenance dans cinq des six ports les plus importants du pays. Les ports flamands sont optimistes quant à cette perspective. Le port de Zeebrugge a enregistré une augmentation de 175% du trafic de et vers le Brésil, ces cinq dernières années. Mercredi, le port d'Anvers a également signé un accord de coopération avec l'état de Sao Paulo, qui gère le port de San Sebastiao. (VEK)