La possibilité d'avoir des horaires flexibles est appréciée par 77% des travailleurs mais seulement 50% des employeurs proposent cette solution.

Autre avantage non-financier intéressant aux yeux des travailleurs: la possibilité de travailler plus pendant les périodes chargées et moins lorsque c'est calme. Quatre travailleurs sur 10 souhaiteraient pouvoir en bénéficier mais seulement 30% des employeurs offrent cette possibilité. Même constat pour le télétravail: quatre travailleurs sur 10 souhaiteraient pouvoir travailler depuis la maison mais n'en ont pas encore la possibilité.

"On remarque que les employeurs ne répondent pas toujours aux attentes des employés", résume Katleen Clappaert, directeur RH et Finances chez Partena Professional, citée dans un communiqué. "Les jours de congé supplémentaires sont d'ailleurs l'avantage où l'écart entre la demande et l'offre est la plus grande."

Les attentes varient toutefois en fonction de l'âge. Ainsi, la flexibilité au travail est davantage appréciée par la jeune génération.

Enfin, s'ils avaient la possibilité de choisir parmi une large gamme d'avantages sociaux, autant financiers que non-financiers, les travailleurs belges opteraient plutôt pour un avantage financier. L'augmentation salariale est citée en premier (39%) devant des jours de congé supplémentaires (16%) et une assurance hospitalisation (14%). "Bien qu'on dise que les travailleurs belges ne peuvent pas se passer de la voiture de société, elle ne fait pourtant pas partie des avantages les plus choisis", remarque encore Katleen Clappaert.