"Il semble qu'une majorité se dégage enfin sur ce projet de loi. Il n'y a plus qu'à avancer", affirme le sénateur, qui entend demander au président de la commission compétente de traiter ce projet de loi en priorité. "Un vote pourrait intervenir en octobre. Par conséquent le système des chèques-repas et des éco-chèques pourrait être supprimé dès l'année prochaine", avance Rik Daems. L'idée est de supprimer les chèques-repas et les éco-chèques pour verser leur montant aux travailleurs conjointement à leur salaire. Ceci reviendrait "à réduire de 80 millions les charges des entreprises", a affirmé Johan Vande Lanotte au journal dominical. Rik Daems assure, en outre, qu'un certain nombre de chèques restent inutilisés et que beaucoup de petites entreprises ne travaillent pas avec ce système, en raison notamment de la charge administrative qu'il entraîne. (Belga)

"Il semble qu'une majorité se dégage enfin sur ce projet de loi. Il n'y a plus qu'à avancer", affirme le sénateur, qui entend demander au président de la commission compétente de traiter ce projet de loi en priorité. "Un vote pourrait intervenir en octobre. Par conséquent le système des chèques-repas et des éco-chèques pourrait être supprimé dès l'année prochaine", avance Rik Daems. L'idée est de supprimer les chèques-repas et les éco-chèques pour verser leur montant aux travailleurs conjointement à leur salaire. Ceci reviendrait "à réduire de 80 millions les charges des entreprises", a affirmé Johan Vande Lanotte au journal dominical. Rik Daems assure, en outre, qu'un certain nombre de chèques restent inutilisés et que beaucoup de petites entreprises ne travaillent pas avec ce système, en raison notamment de la charge administrative qu'il entraîne. (Belga)