En 2010, à peine 6% des prêts à tempérament étaient utilisés pour de tels projets personnels, contre 15% désormais, selon une enquête menée par TNS à la demande d'Axa. Fin juin 2012, les Belges accumulaient environ 2 millions de prêts à tempérament, soit près de 12% de plus que 10% plus tôt, d'après des chiffres de l'Union professionnelle du crédit (UPC). Tous ces prêts équivalaient à un montant total de 16,63 milliards d'euros, en hausse de 57% sur dix ans. Le Belge ne souscrit donc pas seulement plus de crédits, il emprunte aussi de plus gros montants. TNS a interrogé environ 1.200 Belges, dont 46% remboursaient au moment de l'enquête un crédit à tempérament, contre 38% trois ans plus tôt. "Nous vivons dans une société de consommation, qui nous pousse à acheter. En ayant recours au crédit si nécessaire. Et le secteur tourne cela à son avantage", commente Mohamed El Omari du Centre flamand de médiation des dettes. Le montant des défauts de paiement de crédits des Belges a atteint en août 2,888 milliards d'euros et n'a jamais été aussi élevé en Belgique, selon les derniers chiffres de la Centrale de crédits aux particuliers. (Belga)

En 2010, à peine 6% des prêts à tempérament étaient utilisés pour de tels projets personnels, contre 15% désormais, selon une enquête menée par TNS à la demande d'Axa. Fin juin 2012, les Belges accumulaient environ 2 millions de prêts à tempérament, soit près de 12% de plus que 10% plus tôt, d'après des chiffres de l'Union professionnelle du crédit (UPC). Tous ces prêts équivalaient à un montant total de 16,63 milliards d'euros, en hausse de 57% sur dix ans. Le Belge ne souscrit donc pas seulement plus de crédits, il emprunte aussi de plus gros montants. TNS a interrogé environ 1.200 Belges, dont 46% remboursaient au moment de l'enquête un crédit à tempérament, contre 38% trois ans plus tôt. "Nous vivons dans une société de consommation, qui nous pousse à acheter. En ayant recours au crédit si nécessaire. Et le secteur tourne cela à son avantage", commente Mohamed El Omari du Centre flamand de médiation des dettes. Le montant des défauts de paiement de crédits des Belges a atteint en août 2,888 milliards d'euros et n'a jamais été aussi élevé en Belgique, selon les derniers chiffres de la Centrale de crédits aux particuliers. (Belga)