A Bruxelles, les syndicats se sont donnés rendez-vous au siège de la FEBETRA où ils ont rencontré des responsables. "Ils s'engagent à rouvrir les dossiers afin de discuter", explique Philippe Lescot, secrétaire permanent CSC TRANSCOM Bruxelles-Brabant wallon. Ils ont ensuite rencontré le directeur de l'UPTR. "Il faut maintenant que les fédérations patronales se mettent d'accord, avant la réunion de commission paritaire de jeudi", poursuit Philippe Lescot. A Liège, "nous étions une cinquantaine à bloquer l'UPTR. Quelques employés se sont présentés mais ils sont partis", indique Yannick Docquier, permanent CSC Transcom Liège. La délégation n'a pu rencontrer aucun responsable. "C'est dommage de ne pas avoir pu expliquer notre point de vue, mais le plus important c'est la commission paritaire de jeudi." Les négociations pour la convention collective de travail 2013-2014 entre employeurs et syndicats du secteur n'ont encore abouti à aucun accord, excepté pour les employés, dénoncent les syndicats du secteur. Les principales discriminations entre ouvriers et employés pointées par les syndicats sont l'organisation du travail, la formation des conducteurs et les fonds de pension. (Belga)

A Bruxelles, les syndicats se sont donnés rendez-vous au siège de la FEBETRA où ils ont rencontré des responsables. "Ils s'engagent à rouvrir les dossiers afin de discuter", explique Philippe Lescot, secrétaire permanent CSC TRANSCOM Bruxelles-Brabant wallon. Ils ont ensuite rencontré le directeur de l'UPTR. "Il faut maintenant que les fédérations patronales se mettent d'accord, avant la réunion de commission paritaire de jeudi", poursuit Philippe Lescot. A Liège, "nous étions une cinquantaine à bloquer l'UPTR. Quelques employés se sont présentés mais ils sont partis", indique Yannick Docquier, permanent CSC Transcom Liège. La délégation n'a pu rencontrer aucun responsable. "C'est dommage de ne pas avoir pu expliquer notre point de vue, mais le plus important c'est la commission paritaire de jeudi." Les négociations pour la convention collective de travail 2013-2014 entre employeurs et syndicats du secteur n'ont encore abouti à aucun accord, excepté pour les employés, dénoncent les syndicats du secteur. Les principales discriminations entre ouvriers et employés pointées par les syndicats sont l'organisation du travail, la formation des conducteurs et les fonds de pension. (Belga)