Marc Descheemaecker, ex-CEO de la SNCB, a été le mieux loti, avec un salaire de 563.703 euros en plus de ses indemnités de départ d'environ 1,3 million d'euros. Luc Lallemand, CEO d'Infrabel, et Jannie Haek, ex-CEO de la SNCB Holding, ont dû accepter une réduction significative de leur salaire pour continuer leur carrière de CEO. Le premier a été reconduit à la tête d'Infrabel pour un mandat de six ans mais sa rémunération est désormais plafonnée à un total de 290.000 euros brut. Jannie Haek a quant à lui rejoint la tête de la Loterie nationale et est lui aussi soumis à la règle des 290.000 euros brut annuels. (Belga)

Marc Descheemaecker, ex-CEO de la SNCB, a été le mieux loti, avec un salaire de 563.703 euros en plus de ses indemnités de départ d'environ 1,3 million d'euros. Luc Lallemand, CEO d'Infrabel, et Jannie Haek, ex-CEO de la SNCB Holding, ont dû accepter une réduction significative de leur salaire pour continuer leur carrière de CEO. Le premier a été reconduit à la tête d'Infrabel pour un mandat de six ans mais sa rémunération est désormais plafonnée à un total de 290.000 euros brut. Jannie Haek a quant à lui rejoint la tête de la Loterie nationale et est lui aussi soumis à la règle des 290.000 euros brut annuels. (Belga)