La raison de ces ristournes, il ne faut pas la chercher très loin : le marché automobile s'est effondré de 6,8% en Europe depuis le mois de janvier, et donc, la plupart des constructeurs sont malmenés. En effet, les constructeurs automobiles espéraient une stabilisation de la demande en Europe, après une année 2012 catastrophique sur le plan commercial. En conséquence de quoi, ils avaient planifié leur production en proportion.

Mais comme 2013 est encore pire que 2012, la conséquence, c'est que leurs usines débordent de voitures qu'il faut vendre à "tout prix" pour éviter que gonflent les coûts fixes. Et comme malgré la crise, la Belgique reste plus solide que l'Espagne ou l'Italie, les maisons-mères de ces constructeurs automobiles utilisent notre pays pour écouler leurs invendus ! Ce qui fait le bonheur du consommateur belge.

Selon le journal L'Echo, il semblerait même que plus on monte en gamme, et plus les promotions sont attractives. De même, on pourrait croire que les bonnes affaires ne valent que pour les véhicules en fin de cycle, pour lesquels la demande s'est étiolée. Pas du tout, même les nouvelles voitures n'échappent pas à ces soldes. Cela dit, la Belgique n'est pas la seule à pratiquer la braderie sur ses voitures, une étude de l'université de Duisbourg-Essen révélait que le prix moyen d'une voiture avait chuté de 12,6% sur les derniers mois en Allemagne. C'est donc bien la période de soldes, merci la crise !

La raison de ces ristournes, il ne faut pas la chercher très loin : le marché automobile s'est effondré de 6,8% en Europe depuis le mois de janvier, et donc, la plupart des constructeurs sont malmenés. En effet, les constructeurs automobiles espéraient une stabilisation de la demande en Europe, après une année 2012 catastrophique sur le plan commercial. En conséquence de quoi, ils avaient planifié leur production en proportion. Mais comme 2013 est encore pire que 2012, la conséquence, c'est que leurs usines débordent de voitures qu'il faut vendre à "tout prix" pour éviter que gonflent les coûts fixes. Et comme malgré la crise, la Belgique reste plus solide que l'Espagne ou l'Italie, les maisons-mères de ces constructeurs automobiles utilisent notre pays pour écouler leurs invendus ! Ce qui fait le bonheur du consommateur belge. Selon le journal L'Echo, il semblerait même que plus on monte en gamme, et plus les promotions sont attractives. De même, on pourrait croire que les bonnes affaires ne valent que pour les véhicules en fin de cycle, pour lesquels la demande s'est étiolée. Pas du tout, même les nouvelles voitures n'échappent pas à ces soldes. Cela dit, la Belgique n'est pas la seule à pratiquer la braderie sur ses voitures, une étude de l'université de Duisbourg-Essen révélait que le prix moyen d'une voiture avait chuté de 12,6% sur les derniers mois en Allemagne. C'est donc bien la période de soldes, merci la crise !