Les travailleurs de la société de logements sociaux du Logis Saint-Ghislainois, n'ont pas accepté les termes d'un tract électoral émis il y a une dizaine de jours par Pascal Baurain, tête de liste de la coalition CDH-MR-Écolo-ACI à Saint-Ghislain. Les travailleurs estiment, selon les syndicats, leur travail dénigré dans les propos tenus dans le tract distribué dans l'entité. Ouvriers et employés du Logis Saint-Ghislainois, réunis en assemblée générale mardi, ont décidé un arrêt de travail mercredi 10 octobre, de 9h00 à 13h00. Selon le front commun syndical Setca-FGTB, ils entendent, d'une part, distribuer un tract de sensibilisation sur le marché de Saint-Ghislain, d'autre part, distribuer un courrier à l'ensemble des locataires du Logis Saint-Ghislainois. Le front commun SETCa-FGTB a souligné qu'il ne s'agit pas d'une réaction à caractère politique, mais d'un appel au respect de la dignité dont peut bénéficier n'importe quel travailleur. (PVO)

Les travailleurs de la société de logements sociaux du Logis Saint-Ghislainois, n'ont pas accepté les termes d'un tract électoral émis il y a une dizaine de jours par Pascal Baurain, tête de liste de la coalition CDH-MR-Écolo-ACI à Saint-Ghislain. Les travailleurs estiment, selon les syndicats, leur travail dénigré dans les propos tenus dans le tract distribué dans l'entité. Ouvriers et employés du Logis Saint-Ghislainois, réunis en assemblée générale mardi, ont décidé un arrêt de travail mercredi 10 octobre, de 9h00 à 13h00. Selon le front commun syndical Setca-FGTB, ils entendent, d'une part, distribuer un tract de sensibilisation sur le marché de Saint-Ghislain, d'autre part, distribuer un courrier à l'ensemble des locataires du Logis Saint-Ghislainois. Le front commun SETCa-FGTB a souligné qu'il ne s'agit pas d'une réaction à caractère politique, mais d'un appel au respect de la dignité dont peut bénéficier n'importe quel travailleur. (PVO)